Mettre en place le droit à la déconnexion dans son entreprise

Depuis 2020, la crise sanitaire du covid-19 a impacté nos habitudes de travail amenant un grand nombre de personnes à travailler à domicile. Ces changements n’ont pas été indemnes de conséquences, la frontière entre « vie professionnelle » et « vie privée » est devenue floue – et, par conséquent, de nombreux employés ressentent la pression d’être connectés au travail 24 heures sur 24, 7 jours sur 7.

Cette connectivité constante n’apporte rien de bon – ni pour vos employés, ni pour votre organisation. Le concept du droit à la déconnexion vise à créer une frontière claire entre le temps de travail et le temps personnel – et à donner aux employés le temps et l’espace dont ils ont besoin pour se reposer, se détendre et se déconnecter complètement de leurs responsabilités professionnelles.

Dans cet article, vous découvrirez les étapes clés pour adopter le droit à la déconnexion dans la culture de l’entreprise et nous vous dévoilerons nos conseils pour accompagner au mieux vos salariés dans ce processus.

Qu’est-ce que le droit à la déconnexion ?

Quels sont les enjeux du droit à la déconnexion ?

Comment aborder le droit à la déconnexion au sein de son entreprise ?

Qu’est-ce que le droit à la déconnexion ?

Le droit à la déconnexion donne aux travailleurs la possibilité de se déconnecter complètement des sollicitations professionnelles en dehors des heures de travail désignées.

En 2016, le gouvernement français a adopté la loi El Khomri, qui a réformé les conditions de travail des travailleurs de l’hexagone – y compris en leur accordant ce droit légal à la déconnexion. En vertu, les salariés n’ont aucune obligation de répondre aux courriels, appels téléphoniques, messages de chat ou autres formes de communications numériques professionnelles en dehors de leur temps de travail. Cette réforme donne aux travailleurs le temps et l’espace dont ils ont besoin pour se reposer, récupérer et s’engager dans leur vie personnelle, sans avoir l’impression de devoir vérifier leur messagerie professionnelle toutes les cinq minutes.

Quels sont les enjeux du droit à la déconnexion ?

Selon l’étude du cabinet Éléas, 41 % des salariés français affirment que le droit à la déconnexion n’est pas respecté dans leur organisation. Force est de constater qu’un grand nombre d’entreprises n’ont toujours pas adopté cette loi dans la culture de leur entreprise et qu’aucune action ne garantit le droit à la déconnexion pour les salariés.

Au-delà des obligations légales, cette réforme vise à prévenir des risques psychosociaux liés à l’hyperconnectivité ou à l’infobésité de vos salariés. Vous l’aurez compris, les enjeux du droit à la déconnexion sont multiples.

Prévenir des risques d’hyperconnexion et d’infobésité

Avec la pandémie, le travail à domicile a apporté une plus grande flexibilité pour la plupart des organisations mais de nombreux rapports font état d’une diminution de l’équilibre des employés entre leur vie professionnelle et leur vie privée. En effet, le télétravail a relevé de manière significative l’incapacité des employés à se déconnecter véritablement de leur profession en dehors des heures de travail.

Mettre en place le droit à la déconnexion

Alors que nous nous dirigeons vers un modèle de travail hybride, il est essentiel de prêter attention aux retours de vos employés car beaucoup d’entre eux risquent l’infobésité. Avec le travail à distance, la surcharge d’informations est devenue un réel danger pour les capacités cognitives de vos collaborateurs et leurs prises de décision.

Avec un peu de recul, on remarque que toutes les informations dont nous avons besoin sont toujours à portée de clic. Vos collaborateurs reçoivent en permanence d’innombrables textes, courriels et notifications des leurs collègues, leurs managers et même des médias. Bien que ce soit souvent une bonne chose, nous recevons parfois plus d’informations que notre cerveau n’est humainement capable de traiter. Ainsi, lorsque le cerveau ne parvient pas à assimiler les informations, nous perdons notre concentration et pouvons être submergés.

On assimile régulièrement ce concept d’infobésité à l’hyperconnexion ce qui remet en cause l’efficacité et la prise de décision de vos employés, notamment dans un contexte d’environnement hybride et/ou à distance.

Prévenir des risques d’infobésité et d’hyperconnexion est donc l’un des principaux enjeux des organisations lorsqu’elles appliquent le droit à la déconnexion dans la culture de leur entreprise.

Protéger la santé mentale de vos salariés

L’épuisement professionnel des salariés communément appelé burn-out est un réel sujet au sein des organisations. Les symptômes sont difficilement identifiables et peuvent inclure une forte fatigue (émotionnel et physique), un stress accru, des troubles physiques (comme des maux de tête ou d’estomac) et des sentiments de frustration, d’accablement et de négativité envers le travail.

Il existe un certain nombre de facteurs à l’origine de l’épuisement professionnel des employés mais à l’heure du Covid-19 et du travail à distance, les risques psychosociaux ont connu une croissance accrue dans les entreprises dues notamment à l’hyperconnectivité et à l’infobésité en situation de télétravail.

Protéger la santé mentale des salariés

Pour lutter contre ces risques psychosociaux et pour protéger la santé mentale des salariés, votre entreprise doit être en mesure d’accorder aux travailleurs le droit de se déconnecter. Bien se reposer et apprendre à récupérer pendant les heures de repos peut contribuer à tenir l’épuisement professionnel à distance et à les protéger, ainsi que votre organisation, des conséquences de l’épuisement professionnel.

Améliorer la qualité de vie au travail

Réussir à améliorer la QVT est le dernier enjeu du droit à la déconnexion.

Favoriser le bien-être des employés est bon pour les personnes et pour l’organisation. Il contribue à prévenir du stress et créé des environnements de travail positifs où les individus et les organisations peuvent s’épanouir. En effet, se sentir bien sur son lieu de travail est l’un des principaux facteurs qui impacte l’engagement des employés et les performances de l’organisation.

La capacité à combiner avec succès le travail, les engagements familiaux et la vie personnelle est importante pour le bien-être de chacun. Ainsi, en accordant le droit à la déconnexion au sein de votre organisation, vous aidez vos collaborateurs à trouver le bon équilibre entre leur travail et leur vie personnelle.

Comment motiver et fidéliser vos employés ? Découvrez la réponse dans notre article. 

Comment aborder le droit à la déconnexion au sein de son organisation ?

Il est clair qu’il est indispensable de donner à vos employés le temps et l’espace nécessaires pour se déconnecter complètement, autant pour leur santé que pour leur réussite.

Mais si, dans la culture de votre entreprise, les employés envoient des e-mails à 22 heures ou répondent à des messages de chat le dimanche matin, cette déconnexion ne va pas se faire toute seule ; en tant que dirigeant, vous devez accompagner ce changement et appliquer des règles de déconnexion.

Pour encourager une déconnexion saine dans votre organisation vous pouvez choisir de :

Créer une politique de déconnexion

Si vous voulez créer une culture de déconnexion bienveillante au sein de votre organisation, vous devez établir un cadre clair pour appliquer ce droit.

Rédigez un document qui énonce clairement les règles relatives à la déconnexion :

politique de déconnexion

L’existence d’une politique de déconnexion favorise l’application de ce droit car elle donne à vos employés des indications claires sur le lieu, le moment et la manière dont ils ont le droit de se déconnecter.

👉 5 idées de pauses au travail pour être encore plus productif !

Utiliser des outils de communication adaptés

Il existe de nombreux outils gratuits qui vous permettent de définir vos heures de travail et d’envoyer des réponses automatiques lors de vos jours off et vos congés. Ces outils de communication s’avèrent souvent très efficaces quand il s’agit de respecter la déconnexion des employés.

Par exemple, dans Google Agenda, il existe des paramètres qui vous permettent de planifier votre temps de travail ainsi que vos temps de déconnexion. Si quelqu’un essaie de planifier une réunion avec vous en dehors de ces heures de travail, il est informé que vous n’êtes peut-être pas disponible. La technologie permet de refuser automatiquement les réunions, de sorte que vous n’avez jamais à dire non.

Gérer l’infobésité sur son lieu de travail

Pour mieux organiser et filtrer la collecte de données, vous pouvez choisir d’utiliser une plateforme intranet. L’un des principaux avantages d’un intranet est sa capacité à stocker et à faciliter l’accès à toutes les données liées au travail. Il doit donc offrir un moteur de recherche interne bien intégré, pour aider les employés à trouver et à « tirer » toutes les informations dont ils ont besoin. Cet outil permet aux entreprises de synthétiser le contenu vu et lu par les salariés pour ainsi limiter le trop-plein d’informations.

Chez Twybee, nous utilisons Confluence comme wiki d’entreprise. Cet outil nous aide à centraliser les connaissances de notre entreprise au sein d’une base de données unique et accessible à tous les membres de notre organisation (selon les autorisations). Muni de nombreuses fonctionnalités, il nous permet également de partager, filtrer, organiser et archiver les informations dont on a besoin pour réduire le risque d’infobésité.

guide confluence

Pour en savoir plus sur Confluence, découvrez notre guide complet et apprenez pas à pas les différents éléments de la solution :

  Les notions de tableaux de bord, d’espaces et de pages

  Des modèles de pages personnalisés

  Les macros incontournables

  Nos conseils pour bien utiliser la solution

Déconnecter les appareils personnels 

Les appareils personnels nous permettent de rester connectés au travail 24h/24 et 7j/7. Dans une approche de déconnexion, nous conseillons à toutes les organisations de faire entendre à leurs salariés de ne pas synchroniser leurs courriels professionnels sur leurs propres appareils. Il est très tentant de vérifier un mail pro qui apparaît sur votre téléphone, et une simple notification peut déboucher vers de multiples courriels. Pour résoudre ce problème, demandez simplement à vos salariés de supprimer leurs identifiants de leurs appareils personnels.

Donner l’exemple 

En tant que dirigeant, vous pouvez demander à vos salariés de se déconnecter. Mais si ces derniers voient que vous travaillez tard tous les jours et que vous consultez le canal Slack de communication de votre équipe le week-end, ils vont supposer que vous attendez la même chose d’eux. Si vous-même, vous ne vous accordez pas le droit à la déconnexion, vos employés ne se sentiront pas à l’aise pour se déconnecter.

Si vous voulez vraiment créer une culture qui encourage la déconnexion et un équilibre permanent entre vie professionnelle et vie privée, vous devez, en tant que dirigeant, inciter vos salariés à se déconnecter et montrer l’exemple. Si vos employés voient que vous faites attention à bien séparer votre vie professionnelle et personnelle, à prendre le temps dont vous avez besoin pour vous reposer, vous ressourcer et profiter de votre vie personnelle, ils feront de même, et votre organisation s’en portera mieux.

Respecter la déconnexion des autres

 Encouragez vos salariés à respecter votre déconnexion ainsi que celle des autres. Peu importe où vous travaillez ou ce que vous faites, chaque membre de l’entreprise doit être conscient des besoins de chacun.

Il ne s’agit pas seulement d’avoir une attitude professionnelle et de traiter ses collègues comme on aimerait être traité soi-même. Il s’agit aussi d’être un modèle pour les autres. Le respect mutuel crée un environnement de confiance au sein de votre organisation. Il permet à chacun de savoir qu’il est apprécié pour ses capacités, ses réalisations et non pour le volume horaire qu’il fournit.

Cela favorise une culture de travail positive, où les employés donnent le meilleur d’eux-mêmes lorsqu’ils sont à leur poste.

Pour aider vos employés à respecter les horaires de travail de chacun, vous pouvez établir une charte de déconnexion. Ce document informera vos employés sur la procédure à mettre en place pour se déconnecter. Par exemple, communiquer de manière transparente sur ses horaires de travail ou ses périodes de congés. Vous pouvez également autoriser vos employés à mettre en place des signatures d’absence à la fin de leurs heures de bureau.

En instaurant un cadre formel, vos employés seront plus sensibles au respect de la charte de déconnexion.

teletravail-deconnexion

Comme vous pouvez le constater, un bon équilibre entre le travail et la vie privée profite à la fois à l’employé et à l’entreprise, il est donc important de prendre le temps de mettre en place le droit à la déconnexion au sein de votre organisation.
Le temps passé au travail est l’un des principaux facteurs qui influencent ce conflit entre travail et vie privée. Pour les autres raisons, nous citerons l’infobésité, l’hyperconnexion ou encore les charges de travail conséquentes des employés.

Pour parvenir à une culture d’entreprise saine qui favorise l’équilibre vie professionnelle et vie personnelle, les employeurs doivent définir et mettre en place des actions concrètes pour faire valoir le droit à la déconnexion au sein de leur organisation.

Droit à la déconnexion : que dit la loi ?

Le droit à la déconnexion, décrit dans l’article L2242-17 du Code du Travail, vise à assurer le respect des temps de repos et de congés des salariés d’une organisation. La loi considère que tout salarié détient le droit de ne pas se connecter aux outils numériques (téléphone, ordinateur, messagerie) en dehors de ses horaires de travail. L’objectif étant d’offrir à chaque employé, un équilibre entre vie personnelle et vie professionnelle.

Que risque l'employeur qui ne respecte pas le droit à la déconnexion ?

Pour faire respecter le droit à la déconnexion, les entreprises peuvent mettre en place plusieurs actions pour leurs salariés mais elles ne sont soumises à aucune obligation.

Ceci étant, un employeur ne peut licencier un salarié qui n’a pas répondu à des sollicitations professionnelles en dehors de son temps de travail. Un salarié qui refuse explicitement de répondre à des e-mails professionnels lors de son jour de repos ne commet aucune faute.

5 jeux agiles pour améliorer l’efficacité de vos équipes

De plus en plus d’équipes de développement misent sur des méthodes de travail agiles. Pourquoi ? Elles permettent de gagner en efficacité, cohésion et productivité.
On vous explique comment appréhender ces méthodes grâce à des jeux agiles !

Motivez et fidélisez enfin vos employés !

La fidélisation de vos salariés doit être prise au sérieux : réduction du turn-over, avantage concurrentiel, gain de temps et d’argent. Découvrez dans cette article 6 méthodes pour motiver et fidéliser vos salariés.

Contactez-nous

  • Nous nous engageons à vous recontacter sous 48 heures
  • Nous discutons ensemble de votre contexte et vos enjeux
  • Nous construisons une proposition de services pour vous accompagner dans les meilleurs délais

Share This