DevOps, le guide pour tout comprendre

Né en 2007, le modèle DevOps s’est rapidement imposé comme une philosophie culturelle de premier plan permettant à une entreprise de concevoir et de livrer des applications et des services à un rythme élevé. Derrière ce terme un peu barbare (en réalité un mot-valise incorporant les termes « développement » et « opérations ») se cache une véritable combinaison d’outils et de pratiques permettant de faire évoluer et d’optimiser des produits, et ce, plus rapidement qu’en faisant usage de processus et de méthodes traditionnelles dans le développement de logiciels et dans la gestion de son infrastructure informatique.

L’objectif ? Mieux servir ses clients et être davantage compétitif sur le marché. Mais, comment fonctionne le DevOps ? Quels sont ses avantages ? Et comment mettre en place et utiliser ce modèle de fonctionnement ? On fait le point.

Voici les éléments que nous allons aborder dans cet article :

DevOps, à quoi ça sert ?

À quoi correspond le workflow DevOps ?

Qu’est-ce que la culture DevOps ?

Quels sont les principes DevOps ?

Quels sont les avantages ?

Comment mettre en place le modèle DevOps ?

DevOps, à quoi ça sert ?

Le mouvement DevOps est né avant tout d’un constat : auparavant, les développeurs de logiciels et les professionnels des opérations informatiques ne collaboraient pas systématiquement dans la conception, le test et la diffusion d’un logiciel. Cette situation menait, bien souvent, à des ratés dans le développement d’un produit, avec toutes les conséquences qui s’en suivaient : rétropédalage dans la conception du logiciel, mauvaise expérience client, retard dans la livraison du produit, bugs et problèmes en tout genre.

Face à cette situation et à ces nombreuses conséquences est né un mouvement : il s’agissait alors d’accentuer la collaboration et la communication entre les deux équipes, celle chargée du développement et celle chargée des opérations… D’où le nom de cette nouvelle approche, DevOps. En réalité, l’approche DevOps cherche à atteindre deux objectifs.

Objectif organisationnel

Dans un premier temps, il s’agit de s’orienter vers une nouvelle approche dynamique de travail. Et pour cause : le DevOps se conçoit aujourd’hui comme une véritable philosophie culturelle (et de travail) dont l’objectif est d’éliminer les différents obstacles entre deux équipes traditionnellement isolées l’une de l’autre (développement et opération) et de les faire travailler ensemble. À ce titre, il s’agit d’un changement d’esprit et dans sa manière de travailler afin d’optimiser la collaboration et la communication au sein d’une entreprise.

Objectif productif

Si le premier objectif du concept DevOps est d’ordre organisationnel, le second objectif est, quant à lui, d’ordre productif. En effet, la mise en place de cette nouvelle philosophie de travail se répercute directement sur la qualité des produits sur la rapidité à laquelle ces derniers sortent. L’objectif final étant de mieux satisfaire ses clients et se démarquer de ses concurrents.

À quoi correspond le workflow DevOps ?

Le concept DevOps et la mise en place de celui-ci au sein d’une entreprise reposent sur la mise en place de certaines techniques de travail. Il s’agit d’une méthodologie qui a pour but d’automatiser et de mettre en place de meilleures pratiques de travail et de collaborations. C’est ce que l’on appelle, à proprement parler, de « workflow », soit un flux de travail en français.

Ce workflow repose principalement sur la collaboration des équipes entre-elles et sur l’intervention de celles-ci à chaque étape du processus de production. À ce titre, le workflow implique le développement continu, l’intégration continue, les tests continus, la surveillance continue et finalement la livraison et le déploiement continue.

Traditionnellement, ce worflow comporte plusieurs parties, plusieurs étapes, qui permettront de mener à bien un projet. Ces différentes étapes permettent aux équipes de mieux travailler ensemble tout en améliorant continuellement le produit pour les clients. La division de ce workflow en étape permet à chaque équipe de comprendre exactement ce qui doit être fait et limite le temps perdu en transfert d’information.

Ce workflow se présente alors comme une boucle infinie (∞) permettant d’atteindre une fluidité entre le développement et l’exploitation d’un produit.

Cycle de vie DevOps

Plan : planifier le travail

La première étape du workflow DevOps consiste à mettre en place un plan de production. C’est sur ce plan que repose l’efficacité du concept DevOps. En effet, il s’agit là d’adopter des pratiques agiles qui permettront aux équipes de connaître les taches qu’elles ont à réaliser et de faciliter la communication entre ces différentes équipes.

Ce plan a également pour objectif de diviser le travail en petit morceau, cela afin d’améliorer la vitesse et la qualité de production. En d’autres termes, il s’agit là de planifier la prochaine itération du développement du produit. Cette phase aide à définir la valeur et les exigences de l’entreprise.

Code : création et intégration du code du produit

Cette seconde partie consiste à concevoir des logiciels et à procéder à la création du code logiciel. En d’autres termes, les modifications relatives au code sont décomposées en petites parties et sont combinées à des intervalles réguliers dans un référentiel collectif pour les tests.

À cette occasion, les équipes peuvent marger (fusionner des données selon un critère identique), les changements de code, et ce, de manière fréquente et prévisible. Il s’agit, en d’autres termes, de créer et de construire le code de l’application ou du produit en question.

Build : construire son produit

Cette étape consiste à gérer les versions de logiciel et utiliser des outils automatisés pour aider à compiler et à générer le code pour la future version en production. Il est possible d’utiliser des référentiels de code source qui permettent de générer l’infrastructure nécessaire pour la sortie du produit.

Test : tester la viabilité de son produit

Vient ensuite le moment de tester le produit. Cette partie permet de déceler des erreurs ou des échecs dans le code. Ces tests sont automatisés et sont exécutés dans le référentiel.

Si des problèmes sont détectés, le code posant problème est renvoyé à l’équipe en charge pour qu’elle le corrige et le teste à nouveau. Si aucun problème n’est détecté sur le code, les modifications de code passent à la partie suivante du workflow.

Release & Deploy : livrer et déployer le code dans l’environnement de production

Si les tests relatifs au produit sont positifs, il est alors temps de passer à l’étape suivante : celle de la livraison et du déploiement de l’application. La livraison consiste en une publication du code dans l’environnement de production.

Le déploiement correspond, quant à lui, aux modifications de code directement communiquées au client, et ce, sans intervention nécessaire de sa part. Il s’agit, en d’autres termes, d’une mise à jour continue de son application.

Operate & Monitoring : exploiter et surveiller son produit

Dans un système de production traditionnel, le flux de travail se serait d’ores et déjà arrêté à l’étape précédente, une fois le produit livré. Pourtant, le concept DevOps met également l’accent sur le feedback continu des clients (et de leurs propres équipes de travail).

Il s’agit là d’assurer l’évaluation de chaque version (ou en d’autres termes, de chaque MAJ). Et pour cause : le DevOps met en avant l’échange constant avec les clients pour l’amélioration des futures versions d’un même produit. Grâce à un feedback continu, les équipes peuvent ainsi améliorer leurs processus de production, mais également apporter de nouvelles mises à jour correspondant davantage aux attentes des clients.

 

C’est ici que se trouve la fin du workflow DevOps… en théorie ! Ce concept s’appuyant sur un développement continu d’un produit, viendront ensuite un nouveau plan, un nouveau code, de nouveaux tests et une nouvelle exploitation du même produit.

Workflow DevOps

Qu’est-ce que la culture DevOps ?

On qualifie bien souvent le concept DevOps de philosophie culturelle. Et pour cause : le DevOps est bel et bien un ensemble de pratiques, d’outils et de concepts permettant la mise en œuvre de cette nouvelle façon de travailler. C’est pour cette raison que l’on parle, à juste titre, de « culture DevOps ».

Transparence, communication et collaboration

Plusieurs traits de caractères permettent de reconnaître cette culture DevOps. Il s’agit notamment de la transparence, de la communication et de la collaboration, et ce, entre les différentes équipes travaillant sur un même produit. La culture DevOps sous-entend, de ce fait, une collaboration plus étroite entre différentes équipes, mais aussi une responsabilité partagée de ces équipes dans la création d’un produit.

Apprentissage, amélioration continue et autonomisation

D’autres traits de caractère permettent de reconnaître cette culture DevOps, et notamment l’importance qui est accordée à l’apprentissage, l’amélioration en continu du produit (mais aussi du professionnalisme des équipes), l’autonomisation des équipes, ainsi qu’une confiance et une empathie commune entre les équipes.

Il s’agit donc d’une culture organisationnelle mettant en avant la communication, la collaboration et la responsabilité partagée.

Quels sont les principes DevOps ?

Le concept DevOps repose principalement sur six principes. Ces principes règlent le concept DevOps et les respecter contribue au succès d’une méthodologie DevOps.

La satisfaction client

Le premier principe de DevOps, et sans aucun doute l’un des plus importants, est l’attention accordée à la satisfaction client. Il s’agit d’ailleurs d’une des principales feuilles de route du concept (le feedback des clients permet d’améliorer sa productivité et son produit). Toute l’attention est mise sur l’utilisation que va faire le client du produit ainsi créé. Il s’agit là de se concentrer sur les besoins que formule son client.

Travail collaboratif

Le second principe est celui de favoriser un environnement et un travail collaboratif. Il s’agit là d’une des principales théories de DevOps, derrière laquelle il est indispensable de créer une équipe collaborative qui se concentre sur la réalisation d’objectifs communs.

Responsabilité partagée

Le troisième principe est celui d’introduire une responsabilité partagée entre les différentes équipes impliquées dans la conception d’un produit. Aussi bien les développeurs que les opérateurs ont pour responsabilité le logiciel ainsi produit.

L’amélioration continue

Le quatrième principe du concept DevOps est celui d’encourager l’amélioration continue, et ce, aussi bien du produit, mais aussi du professionnalisme des équipes. Ce principe ne peut fonctionner qu’en respectant le principe numéro un : celui du feedback.

L’automatisation des processus

Le cinquième principe est celui de s’orienter et de tendre le plus possible vers l’automatisation des processus de production au sein de son entreprise. Il s’agit, par exemple, de l’automatisation de la construction de nouveaux systèmes, du déploiement de logiciels, etc.

L’objectif final

Le sixième et dernier principe de DevOps est celui d’avoir un objectif final : celui de répondre au besoin du client. Cela implique de comprendre ce dont ont besoin les clients et de créer des logiciels qui résolvent des problèmes réels rencontrés par ces derniers.

Les 6 principes DevOps

Quels sont les avantages d’utiliser ce modèle ?

L’utilisation du concept DevOps possède plusieurs avantages, aussi bien pour son entreprise que pour ses clients. Parmi ceux-ci, on retrouve :

Une livraison plus rapide des produits

Une résolution plus rapide des problèmes

Un environnement d’exploitation plus stable

Une meilleure utilisation de ses ressources

Une plus grande automatisation de ses processus de production

Une plus grande visibilité sur les résultats du système

Une meilleure qualité et une meilleure fiabilité de ses produits

Comment mettre en place le modèle DevOps ?

Nombreuses sont les entreprises qui souhaitent mettre en place un modèle DevOps en leur sein. Pourtant, il n’est pas facile de repenser son système de fonctionnement de A à Z. Voici quelques conseils pour réussir sa démarche DevOps.

Tout d’abord, il est indispensable d’être familier à la méthode agile. En effet, le DevOps se caractérise avant tout par son agilité et sa flexibilité. Il s’agira là de revoir les méthodes de travail de ses équipes.

À cela, il faudra s’investir, mais également investir, dans ce projet. En effet, le DevOps est avant tout une réorganisation de ses flux de travail. Il s’agit là d’un véritable projet d’entreprise qui demandera à être supporté et soutenu par la direction et les responsables d’équipe. Réorganiser et former ses équipes, inciter la transversalité et la collaboration demandera de l’investissement aussi bien personnel que financier.

À cela, il est conseillé de mettre en place un modèle DevOps de façon progressive. En effet, vous ne pourrez changer du jour au lendemain le modèle de fonctionnement de votre entreprise. Il s’agira alors d’introduire des principes et des processus de production DevOps au fur et à mesure.

Par ailleurs, vous-même et vos équipes devrez faire preuve d’adaptation pour percevoir les avantages de la méthode DevOps, interposer ses principes et la mettre finalement en œuvre.

L’une des dernières étapes (et dernier conseil de notre part) est de mesurer le résultat de vos performances. Cela vous permettra d’apprécier si l’implémentation de cette technique au sein de votre entreprise a porté ses fruits.

5 logiciels Atlassian pour les équipe DevOps

Guide de démarrage Bitbucket

Découvrez Bitbucket, l’interface Git proposée par Atlassian : collaboration autour du code, intégration avec Jira et Trello, sécurité dans le Cloud, comparatif des plans.

Contactez-nous

  • Nous nous engageons à vous recontacter sous 48 heures
  • Nous discutons ensemble de votre contexte et vos enjeux
  • Nous construisons une proposition de services pour vous accompagner dans les meilleurs délais

Share This